Généralités sur l'héraldique

INTRODUCTION

L'HERALDIQUE :

Science du blason & armoiries sous toutes formes.L'héraldique se définit comme l'art et la science des armoiries.                 
C'est une composition de dessins ou de lignes fait en alternance de métaux, d'émaux et de foururres.                

HISTORIQUE ET DEFINITION :

Une idée reçue fait également assimiler Héraldique avec noblesse.                 

Il faut savoir qu'anciennement il était plus facile à un laboureur ou à un marchand d'apposer son sceau sur  

un document ancien, plutôt que de le signer, ainsi près de 60% des sceaux propriètaire d'un document              

héraldique et d'en préciser généralement l'époque, ce que ne fait pas un objet sans armoiries.       

Ou trouvons-nous des armoiries ?        

- Ex-Libris et Fers de reliure          

- Argenterie, Faïence, Porcelaine,    Bijoux (chevalières, châtelaines,   médailles, monnaies)                    

- Sculpture (sur les maisons, chapelles, croix, taques de cheminée, Pierre  tombale, etc..)                          

- Peintures (Tableaux, litre funéraires, Vitraux)                    

- Sigillographie (sceaux de roturiers, et de familles nobles)                  

Naturellement l'héraldique semble encore une science bien compliquée pour certaines personnes, mais avec une

petite initiation cela paraitra déjà plus facile. Car il est vrai que simplement de fait de blasonner un écu peut repousser bien des gens par le vocabulaire!                         

Un exemple: "de gueules à 1 besant d'or; au chef du même chargé de 3 merlettes de sable" peut paraitre abstrait.                               

Cette phrase peut s'expliquer de cette façon : le champ (ou fond de l'écu de couleur rouge chargé d'une pièce     

de monnaie (que l'on nomme besant) jaune  avec une figure géométrique  horizontale située dans le haut de     

l'écu (appelée chef) de couleur aussi jaune (du même métal) chargé de 3 oiseaux (merlettes) sans   

bec ni patte de couleur noire .

Naturellement avant d'entreprendre des recherches héraldiques, il est préférable de lire un ou deux            

manuels simples d'héraldique pour connaitre les mots utilisés (meubles, pièces, partitions, etc..) tels que:    

- Pierre JOUBERT, Nouveau guide de l'héraldique (éditions Ouest France)                                 

- Jean-Marie THIEBAUD, Petit dictionnaire des termes du blason (1982 et nouvelle édition en 1994)

(1 volume in-12)                           

- Les Armoiries, lecture et identification (dans la collection Inventaire général des monuments et des richesses artistiques de la France, Documents et méthodes, sous la direction de Michel PASTOUREAU, et Michel POPOFF) ou d'ouvrages beaucoup plus détailler tels que:                               

- BARA (Hierosme de), Le blason des armoiries; auquel est monstree la manière de laquelle les Anciens et les Modernes ont usé en icelles (Jean de Bonnot, 1975, in-16 , 246 ff.)      

- BOUTON (Victor), Nouveau traité des Armoiries, ou la science et l'art du blason expliqués (Dentu, 1887,

in-8 , 652 pp., 941 figures)                  

- NEUBECKER, Le grand livre de l'héraldique (1977, grand in-4 )        

- PAUTET du PAROIS (J.-F. Jules), Nouveau manuel complet du blason ou  code héraldique

(Paris, Manuels Roret,  1854, in-16)                           

- VULSON de la COLOMBIERE (Marc de), La science héroique, traitant de la noblesse, de l'origine des armes, de leurs blasons et symboles, des tymbres, bourlets, couronnes, ... (Paris, Cramoisy, 1664, in-folio)               

GUIDE DE RECHERCHE      

Avant de commencer une recherche, il faut essayer de situer l'époque de manière à pouvoir utiliser les sources diverses à notre disposition. la recherche peut se faire d'après le NOM, ou d'après la VISUALISATION d'armoiries ou de sceaux.

RECHERCHE D'APRES LE NOM

A) documentation générale

- ARNAUD (Etienne), Répertoire de généalogies francaises imprimées (Nancy et Paris, Berger-Levrault,

1978-1979, 3 volumes in-8 ).            

- SAFFROY (Gaston et Geneviève), Bibliographie généalogique héraldique et nobiliaire de la France  

des origines à nos jours (Paris, Saffroy, 1968-1982, 5 volumes grands in-8 )                                  

B) armoriaux généraux

- JOUGLA de MORENAS (Henri) et WARREN   (Raoul de), Grand armorial de France (reprint 1975, 7 volumes in-4 )   

- RIETSTAP (J.B.), Armorial général (texte) (1884, 2 volumes in-8 ), Armorial général illustré (1967, 3 volumes, in-4 )           - GUIGARD (Joannis), Armorial du bibliophile avec illustration dans le texte (Bachelin-Deflorenne,1870-1873,  grand in-8 , deux volumes).

- OLIVIER (Docteur E.), HERMAL (G.), ROTON (Capitaine de), Manuel de l'amateur de reliures armoriées françaises. (Paris: C. Brosse, 1924-1938).

- OLIVIER (Docteur E.) et Docteur G. VIALET, Essai de répertoire des Ex-libris et fers de reliure des médecins et des pharmaciens français antérieurs à la période moderne (Paris, 1927, grand in-8 ). Avec 212 reproductions d'ex-libris et de fers de reliure.

 C) Les Sources Sigillographiques: (étude et science des sceaux)           

- DOUET d'ARCQ (Louis), Collection de sceaux, Inventaires et documents publiés par ordre de l'Empereur sous la direction de M. le Comte de Laborde   (Paris, Henri Plon, 1863, 3 volumes In-4 ) (décrit 11840 sceaux conservés aux Archives de l'Empire, avec une table héraldique très pratique).

- DEMAY (Germain), Inventaire des sceaux de la collection Clairambault à la Bibliothèque Nationale (Paris, Imprimerie Nationale, 1885-1886) (décrit 9709 sceaux, avec une table héraldique) (Existe également en micro-fiche vendue par la Fédération française de généalogie et d'héraldique au prix de 20 francs)

- DESROBERT (Edmond), Catalogue des sceaux aux archives de Meurthe et Moselle (1983, 3 volumes in-4 ) A la suite de ce petit historique, j'espère avoir donné de nouveaux éléments de réponse aux personnes qui font des recherches héraldiques, et avoir favorisé pour d'autres, une nouvelle passion de l'art l'héraldique.

Rien ne vous empêche désormais de créer des armoiries pour vous, votre famille, une commune, une association, de manière à marquer votre possession (Papier à lettres, maillots de sportifs, livres, bijoux,    etc..), et le CERCLE HERALDIQUE, EPIGRAPHIQUE et FILIATIF de CAUX sera là pour répondre à vos besoins et à vos questions.                                         

ARMORIAL DE L'EMPIRE

 L'héraldique Napoléonnienne diffère de l'héraldique traditionnelle par des signes intérieurs des blasons donnés pour chaque titre dont voici la liste:                                         

 PRINCES (un chef d'azur chargé d'une aigle, ou semé d'abeilles)              

DUCS (un chef de gueules semé d'étoiles d'argent)                     

COMTES (un franc-quartier dextre, ou un écartelé n  1 d'azur)                   

Comte ministre                         

Comte conseiller d'Etat                 

Comte président du corps législatif     

Comte sénateur                          

Comte archevêque                        

Comte officier de la maison de l'Empereur                              

Comte préfet                            

Comte maire                             

Comte militaire                         

Comte président de collège électoral                               

Comte membre de collège électoral       

Comte propriétaire                      

Comte de l'Empire sans qualification    

Comtesse attachée aux maisons impériales                              

BARONS (un franc-quartier senestre, ou un écartelé n  2 de gueules)            

Baron ministre                          

Baron conseiller d'Etat                 

Baron évêque                            

Baron officier de la maison de l'Empereur                              

Baron préfet                            

Baron sous-préfet                       

Baron maire                             

Baron président ou procureur de Cour impériale                               

Baron conseiller de Cour impériale      

Baron militaire                         

Baron officier de santé attaché aux armées                                  

Baron président de collège électoral                               

Baron membre de collège électoral       

Baron tiré des corps savants            

Baron propriétaire                      

Baron de l'Empire sans qualification    

Baronne attachée aux maisons impériales                              

Baron veuve de militaire                

CHEVALIERS (une pièce honorable de gueules)                                 

Chevalier de l'Empire légionnaire       

Chevalier de l'Empire non légionnaire   

Chevalier de la Réunion                 

Chevalier de la Couronne de Fer         

Chevalier sans armoiries                

bibliographie :                   

- REVEREND (Albert), Armorial du premier empire (Paris, Champion, reprint 1974, 2 volumes in-8 )                        

- SIMON (Henry), Armorial général de l'empire, contenant les armes de Sa Majesté l'Empereur et Roi, des princes de la famille, des grands dignitaires, princes, ducs, barons, chevaliers, et celle des villes ...     

(Paris, l'auteur, 1812, 2 volumes grand in-folio) Fort beau livre parfaitement  gravé (Saffroy). planches gravées en taille douce par B. Turlure et reproduisant 1400 blasons.              

 LES ARMORIAUX MEDIEVAUX

                                                               1   - ROLE D'ARMES BIGOT (1254)     

                                                               2   - ARMORIAL WIJNBERGEN (vers 1265

                                                               3   - ARMORIAL VERMANDOIS (1280 - 130

                                                               4   - ARMORIAL CHIFFLET-PRINET (1297)

                                                               5    - ARMORIAL NAVARRE (1368 - 1375)

                                                               6   - ARMORIAL GELRE (1370 - 1386)  

 

ROLE D'ARMES BIGOT (1254)

 (Original perdu)  -  Copie: du XVIII  siècle, ayant appartenu à MM Bigot (Parlementaires de Rouen);    

Paris, Bibliothèque Nationale, ms. Fr. 18648, f  32-39                        

Editions:                               

a) Paul ADAM-EVEN, Un armorial français du milieu du XIII  siècle. Le rôle d'armes Bigot. 1254,           

publié dans les Archives Héraldiques Suisses, 1949, pages 15-22, 68-75, 115-121.                  

b) Colonel Robert NUSSARD, Documents d'héraldiques médiévales, 2. Le rôle d'armes Bigot, Paris, 1985.       

Commentaires:                           

Copie d'un livre de blason qui peut   avoir été escript environ la fin du XIV   s. ensemble celle d'un héraut d'armes escript de la mesme main quy m'ont éré communiquéee de la bibliothèque de Messieurs Bigot, de Rouen, très rare et curieux manuscript. Ce rôle, écrit en dialecte picard, paraît être le plus ancien armorial français connu. Les armes suivies de l'indication de la provenance géographique du personnage auquel elles appartiennent sont celles de 259 chevaliers réunis pour participer à la campagne que Charles d'Anjou fit en Hainaut en mai-juin 1254; Pays-Bas et Rhénans (179 écus), Maine et Anjou (116 écus). 

Extrait de la bibliographie généalogique et héraldique de Gaston Saffroy

ARMORIAL WIJNBERGEN (vers 1265 - 1270)

Original:

A) Société royale néerlendaise de généalogie et d'héraldique, La Haye. Copie:                                  

B) Bruxelles, Bibliothèque royale, collection Goethals, ms. 2569, f  233. 

Edition:

Paul ADAM-EVEN et Léon JEQUIER, Un  armorial français du milieu du XIII siècle: l'armorial ijnbergen, dans Archives Héraldiques Suisses, 1951, p. 49-62, 101-110, 1952, p. 28-36, 103-111.                                

Commentaires:

L'armorial Wijnbergen (du nom d'un de ses anciens possesseurs) est à ce jour, le plus ancien armorial français connu. Il se divise en deux parties: la première est un rôle d'armes des vassaux de l'Ile de France sous le roi Saint-Louis, composé entre 1265 et 1270 (256 écus); la seconde, semble légèrement postérieure, vers 1280, est un armorial des marches de la France du Nord, des Pays-Bas et de l'Allemagne, sous Philippe III le Hardi (1049 écus). Extrait de l'ouvrage d'Emmanuel de BOOS, marches d'armes (Berry) (Original perdu)  -  Copie principale :

A) (vers 1400), Paris, Bibliothèque Nationale, ms. Fr. 2249, in 4 , 111 ff.

Copies secondaires:                     

B) (par Sainte-Marthe), Paris, Bibliothèque Nationale, ms. Fr. 23081, f  288-296.                            

C) (d'après le ms. de Fauchet), Paris, Bibliothèque Nationale, ms. Fr. 23081,  f   304 et ss.                          

D) (d'après le ms. de Chandoiseau), Paris, Bibliothèque Nationale, collection Baluze 59, f  34.            

E) (par Du Cange), Paris, Bibliothèque Nationale, ms. Fr. 9477.                

F) (par Du Cange), Paris, Bibliothèque  de l'Arsenal, ms. 5257, f  1.           

Edition:

Aucune publication, mais une transcription dactylographiée faite par H.S. LONDON, se trouve aujourd'hui conservée à la Section héraldique de l'Institut de Recherches et d'Histoire des Textes.                  

Commentaires:

Cet armorial du XIII  siècle, mis en blason au XV  siècle, est resté inédit malgré son intérêt. Il est fait en forme de provincial et semble être celui de Vermandois, héraut du Roy Charles VII, contenant 130 blasons de grands et comtes, 856 de seigneurs classés par marches.          

Extrait de la bibliographie généalogique et héraldique de Gaston Saffroy

ARMORIAL NAVARRE (1368 - 1375)

(Original perdu)  -  Copie principale:  

A) Paris, Bibliothèque Nationale, ms. Fr. 14356                               

Copies secondaires:                     

B) Paris, Bibliothèque Nationale, ms. Nouvelles acquisitions françaises 1105                                    

C) Paris, Bibliothèque Nationale, ms.    Fr. 5930                                

D) Paris, Bibliothèque Nationale, ms. Fr. 32487                               

Edition:

Louis DOUET D'ARCQ, Armorial de France   à la fin du XIV  siècle, publié d'après un manuscrit de la Bibliothèque impériale, Paris, 1859, à compléter par: Paul ADAM-EVEN, Etudes d'héraldiques médiévales:        

l'armorial du héraut Navarre, partie inédite et corrections, dans Nouvelle Revue héraldique, tome II, avril-juin 1947, pages 49-68.                      

Commentaires:

Blazon et deviz des armes de tous les Roys chretiens Princes et seigneurs du sang de France et autres baron, baneroys et chevaliers du Pays de France, Normandie, Champaigne, Bourgongne, Bretaigne, le Maine Anjou,Tourayne, Vermandoys, Beauvoisin, Pontif, Artois, Corbyois, Poitou, Berry, Breban, Flandres, Henault et Angleterre. Original en blason autrefois à la cathédrale de Bayeux,  puis aux mains de Jehan de La Rue,Bourgeois de Bayeux de l'art et métier de peintre et vitrier (août 1516). Attribué généralement à Martin Carbonnel, roi des hérauts de Charles le Mauvais, Roi de Navarre, cet armorial est certainement le plus connu des armoriaux médiévaux. Compilé vers 1368-1375, bien que certaines sources soient antérieures de plus d'une décennie, notamment pour la partie picarde. Extrait de la bibliographie généalogique et héraldique de Gaston Saffroy.

 ARMORIAL GELRE (1370 - 1386) 

Original:

A) Bruxelles, Bibliothèque Royale, ms. 15652-56                                

Copie partielle:                        

B) Bruxelles, Bibliothèque Royale, ms. II 626.                                 

Editions:

a) Victor BOUTON, Wapenboeck ou armorial de 1334 à 1372 contenant les noms et armes des princes chrétiens ecclésiastiques et séculiers suivis de leurs feudataires selon la constitution de l'Europe et particulièrement de l'Empire d'Allemagne conformément à l'édit de 1356 appelé la bulle d'or, précédé de poésies héraldiques, par Gelre, héraut d'armes, Paris et Bruxelles, 1881-1905.

b) Paul ADAM-EVEN, l'armorial universel du héraut Gelre, 1370-1395. Claes Heinen, roi d'armes des Ruyers, dans Archives Héraldiques Suisses, 1961-1968. Il a été fait un tiré à part, avec compléments, sous la

direction de Léon JEQUIER, Neufchâtel, 1971.                       

Commentaires:

La compilation de cet armorial par Cleas Heinen, héraut au service des comtes de Hollande de la maison de Wittelsbach,  ne donne qu'une place mineure de l'héraldique française par rapport au pays rhénans, du dernier quart du XIV  siècle: 192 écus sur un totalde 1755.                                 

Extrait de la bibliographiegénéalogique et héraldique de Gaston Saffroy.

ARMORIAL GENERAL DE FRANCE D'HOZIER    

Edit du Roy de Novembre 1696 (Armorial général de France d'Hozier) .

L'Edit du Roy de novembre 1696 L'Armorial général de France, dressé en 1696 sur les ordres de Louis XIV, est une des oeuvres importantes que nous a laissées ce règne fertile en réussites de toutes sortes.

Ce monument héraldique tient une place considérable dans l'histoire des familles de notre pays, des villes, des corporations, des communautés de toutes sortes. C'est devenu un lieu commun de dire que les 69 registres établis sous la direction de Charles d'Hozier, juge d'armes et généalogiste de la Maison du Roi, étaient les manuscrits les plus consultés de la Bibliothèque Nationale. (Je dis bien étaient, car aujourd'hui il n'est plus possible de les consulter que sous la forme de micro-films, de façon à en assurer leur conservation) .

La finalité de cet édit fameux promulgué par Louis XIV était surtout d'ordre fiscal. Il cré un  « depost public des armes et des blasons du Royaume » qui imposait (entre 20 et 100 livres) aux communautés (civiles et religieuses) et aux particuliers de faire enregistrer leurs armoiries sous  peine d'une amende de 300 livres et de la confiscation de tous les biens meubles armoriés. De 1696 à 1709, les commis de Charles d'Hozier, juge d'armes du royaume de France, enregistrèrent 110 000 écus dans l'armorial général de France, et encaissèrent 5 800 000 livres pour le  trésor royal Parmi les armoiries individuelles, plus de 70 % appartiennent à des roturiers . (Bourgeois, Parlementaires, Marchands, Fonctionnaires des villes et des provinces, Rentiers, veuves, etc...).

L'édit de 1696 reconnaissait donc de facto à la roture le droit de porter des armes puisqu'il englobait dans son champ d'application tous ceux qui " par leur mérite personnel tiennent un rang d'honneur et de distinction dans nos estats et dans leurs corps, compagnies et communautés, et généralement tous ceux qui se seront signalés à notre service dans nos armées, négociations et autres employs remarquables." Les termes de cette rédaction témoignent de la superbe habileté des législateurs de ce temps, pour étendre aussi loin que possible le vaste coup de filet fiscal qu'ils avaient eu la mission de jeter sur la gent contribuable. Aucune situation sociale, si modeste qu'elle fût, ne pût échapper à la taxe d'enregistrement, et tous les sujets du Grand Roi, dans les villes et dans les campagnes, furent admis, à la seule condition de payer cette taxe, à faire enregistrer leurs blasons. La garde de l'Armorial Général de France fut confiée à Charles d'Hozier qui signait les brevets et les envoyait aux officiers des maitrises, pour être par eux délivrés aux intéressés, contre quittance des taxes. Ces brevets étaient expédiés sur un parchemin, en haut duquel étaient peintes les armoiries du titulaire. Beaucoup de contribuables qui auraient eu droit à la délivrance de ce brevet, sur la production de leurs quittances des droits enregistrement, négligèrent de le réclamer. Mais il demeura bien entendu que "les brevets d'armoiries délivrés par le Garde général de l'armorial ne pourraient en aucun cas êtres tirés à conséquence pour preuves de noblesse." Cet remorial général dont le manuscrit original (avec les signatures des officiers et commissaires des maitrises, et de Charles d'Hozier) est conservé à la Bibliothèque Nationale à Paris, se compose de 34 gros volumes (ou registres) de texte (sous la côte Fr.N  32194 à 32227), et de 35 volumes d'armoiries coloriées (sous la côte Fr. 32228 à 32262), consultablent uniquement sur micro-film.

Ouvrages généraux publiés

PARIS (Louis), Indicateur du grand armorial général de France (Paris, Bachelin-Deflorenne, 1865, 2 tomes en 1 volume in-8 ) 

ROBERT (Ulyssse), Indicateur des armoiries des villes, bourgs, villages, monastères, communautés,corporations, etc.. contenus dans l'Armorial général de d'Hozier (Paris, Picard, 1879, in-8 )            

 Liste des ouvrages publiés par provinces

 (ALSACE) - BARTHELEMY (Anatole): Armorial de la généralité d'Alsace, recueil officiel dressé par les ordres de Louis XIV (Paris, Aubry, 1861, in-8 )                            

 (ARTOIS et PICARDIE) - BOREL d'HAUTERIVE: Armorial d'Artois et de Picardie (Généralité d'Amiens), (Paris, Bureau de l'annuaire de la noblesse, 1866, grand in-8 )  

(AUNIS) - Généralité de la Rochelle, dans Bulletin de la société héraldique, généalogique de France (2  volume 1880-81) (diverses colonnes de la page  23 à 708)                               

 (AUVERGNE) - CARMANTRAND de LA ROUSSILLE  (Félix): Armorial de la province d'Auvergne d'après l'Armorial général de Charles d'Hozier de 1696 (Clermont-Ferrand, A. Dumont, 1911, in-8 , 244 pp.)                         

 (BEARN) - DUFAU de MALUQUER (Armand) et Jean de JAURGAIN: Armorial de Béarn, 1696-1701, extrait du recueil officiel  dressé par ordre de Louis XIV (Marseille, Laffitte Reprints, 1976, 3  volumes in-8 )                          

 (BERRY) - DES GOZIS (Maurice): Armorial de la généralité de Bourges (en 1696) (Mémoires de la Société des antiquaires du Centre, 1883, in-8 )    

 (BOURBONNAIS) - DES GOZIS (Maurice): Armorial de la généralité de Moulins (par d'Hozier), dans chives    historiques du Bourbonnais, Tome II   (1891) diverses colonnes de la page 112 à 384, Tome III (1892) diverses colonnes de la page 68 à 348.           

 (BOURGOGNE) - BOUCHOT (Henry): Armorial général de France; recueil officiel dressé en vertu de l'édit de 1696 (Dijon, Darentière, 1875-76, 2 volumes in-8 )                          

 (BRETAGNE) - CHASSIN du GUERNY: Armorial général de France (édit de novembre 1696) Bretagne, publié d'après le manuscrit de la Bibliothèque nationale. (Rennes, Larcher, 1930, reprint 1977, 2 volumes  in-8

(CHAMPAGNE) - BARTHELEMY (Edouard): Armorial de la généralité de Châlons-sur-Marne, publié pour la première fois d'après le manuscrit original conservé à la Bibliothèque impériale (Paris, Aubry, 1862, in-12 , 78 pp., Extrait de l'annuaire de la Marne, 1861)       

(DAUPHINE) - dans Bulletin de la société héraldique, généalogique de France (3   volume 1882; diverses colonnes de la page 85 à 726 - 4  volume 1883; diverses colonnes de la page 25 à la page 498)  

 (FLANDRE) - BOREL d'HAUTERIVE: Armorial de Flandre, du Hainaut et du Cambrésis, recueil officiel dressé par les ordres de Louis XIV, 1696-1710  (Paris, Bureau de l'annuaire de la noblesse, 1856,                  grand in-8 , 479 pp.)  

 (FRANCHE-COMTE) - BOUCHOT (Henry): Armorial général de Franche Comté (en 1696) (Dijon, rantière, 1875, in-8 , 267 pp.)                         

 (GUYENNE-GASCOGNE) - LABROUCHE (Paul):  Armorial général de 1696, partie de Guyenne (Mont-de-Marsan, Dax, Bayonne et Béarn), dans la Revue de Béarn, tomes I et II (1883-84).                

 (ILE de FRANCE) - MEURGEY de TUPIGNY (Jacques): Armorial de la généralité de Paris dressé par          

Charles d'Hozier en exécution de l'édit de novembre 1696 et publié d'après le manuscrit de la Bibliothèque Nationale avec une introduction et des notes. (Paris et Mâcon, l'auteur, 1965-1967, 4 volumes in-4 )                                  

(LANGUEDOC) - IZARNY GARGAS (Louis d'): Armorial général des généralités de   Toulouse, de Montauban, de Montpellier, d'après l'édit de 1696) (1987, 3 volumes in-8 )                                  

 (LIMOUSIN) - MOREAU de PRAVIEUX (J.):   Armorial général de France, généralité de Limoges (Marseille, Laffitte Reprints, 1980, in-8 , 252 pp.

 (LORRAINE) - LARTIGUE (Jean-Jacques): Armorial général de Lorraine (en attente de publication)                 

 (LYONNAIS) - TRICOU (Jean): Armorial de la généralité de Lyon.(Société des Bibliophiles luonnais, 1958-60, 2 volumes in-4 )               

 (MAINE) - CHASSIN de GUERNY (René) et  LINIERE (Raoul): Armorial de la Sarthe  (Le Mans, Vilaire, 1942, in-8 , 344 pp. )    

 (NORMANDIE) - PREVOST (G.A.): Armorial  général de France (Edition de Novembre 1696). Généralité de Rouen, publié d'après le manuscrit de la Bibliothèque nationale, avec introduction et notes. (Rouen, Lestringant et Paris, Picard, 1910, 2   volumes in-8 ) PREVOST (G.A.): Armorial général de France (Edition de Novembre 1696). Généralité de Caen, publié d'après le manuscrit de la Bibliothèque nationale, avec introduction et notes. (Rouen, Lestringant et Paris, Picard, 1913, 2   volumes in-8) PREVOST (G.A.): Armorial général de France (Edition de Novembre 1696). Généralité d'Alençon, publié d'après le manuscrit de la Bibliothèque nationale, avec introduction et notes. (Rouen, Lestringant et Paris, Picard, 1922, 3 volumes in-8 )                          

 (ORLEANAIS) - dans Bulletin de la société héraldique, généalogique de France (10 1891; diverses colonnes de la page 449 à 584 - 11  volume 1892; diverses colonnes de la page 13 à la page 672 - 12  volume 1893; diverses colonnes de la page 9 à la page 652)             

 (PICARDIE) - voir ARTOIS                

 (POITOU) - PASSIER (Henri): Armorial  général du Poitou (en 1696) (Niort, Clouzot, publié à partir de 1879 en fascicules) 

 (PROVENCE) - MONTGRAND (Geoffroy de):   Armorial de la ville de Marseille (en   1696) (1864, in-8 )                     

Manuscrits:

Paris, Bibliothèque Nationale, collection J. FORIEN de ROCHESNARD, Nouvelles Acquisition Françaises 15911 à 15921.

- 15911,   tome 1 : Ain / Aveyron      

- 15912,   tome 2 : Bouches-du-Rhône /  Finistère                               

- 15913,   tome 3 : Gard / Loire-Atlantique                        

- 15914/5, tome 4 : Loiret / Moselle    

- 15916/7, tome 5 : Nièvre / Pyrénées-Orientales                     

- 15918/9, tome 6 : Bas-Rhin / Haut-Rhin

- 15920,   tome 7 : Rhône / Tarn       

- 15921,   tome 8 : Tarn-et-Garonne / Yvelines                                 

Edition:

- Jean-Jacques LARTIGUE, Armorial général des communes de France, Paris, éditions Christian, 1995         

- Conseil Français d'Héraldique (Armorial du XX  siècle) Armoriaux départementaux publiés

a05  : Armorial des communes des Hautes-Alpes (par la Société d'Etudes des Hautes-Alpes).             

a06  : Armorial des communes des Alpes-maritimes (par Pierre-Jean CIAUDO).                                

a10  : Armorial des communes de l'Aube  (par le Conseil Général de l'Aube en 1959)                                

a11  : Armorial des Communes du département de l'Aude (par Henri SIVADE)                                 

a19  : Armorial des communes de la Corrèze (Les Blasons de la Corrèze, par Robert MERCERON)                    

a21  : Armorial des villes et bourgs Chefs-lieux de cantons de la Côte d'Or (par Jean MARILIER)                

a22  : Armorial des communes des Côtes d'Armor ( par SAINT JOUAN, dansdictionnaire des communes)               

a37  : Héraldique municipale de Touraine (par MORCHE)                   

a41  : Armorial des communes du Loir et Cher (par Jean Paul FERNON en 1987)     

a44  : Armorial des villes de Loire-Atlantique (par FROGER et PRESSENSé)                              

a48  : Armorial des Communes de la Lozère (t. 1) (par Robert LOUIS, et Marius BALMELLE)                        

a49  : Le Blason des communes de l'Anjou (par Gérard Byron CLOUBARD, en 1991)    

a52  : Armorial de la Haute Marne (dans Annales de la Sté d'Histoire, d'Arch. de Chaumont, 1897)                      

a68  : Armorial des communes du Haut-Rhin (par André HERSCHER, Christian WILSDORF, Léon ROHN)         

a71  : Armorial des communes de Sâone et Loire (par Victor BOXBERGER)         

a72  : Armorial des communes de la Sarthe (par le Conseil Général de la Sarthe, en 1962)                     

a81  : Communes du Tarn, dictionnaire de géographie, etc... (par Conseil général du Tarn)                        

a84  : Armorial des communes de Vaucluse (par le Conseil Général de Vaucluse,   en 1984)                               

a85  : Armorial des villes de Vendée (par FROGER et PRESSENSé)               

a95 : Armorial des communes du Val d'Oise (par Jean-Paul de GASSOWSKI)

Héraldique& Blasons